Version du 23/07/2021 

 

Règlement sanitaire de la chatterie Joyaux des Abers
 

Préambule : Fonctionnement de la chatterie 

 

a. Les locaux 

L’élevage de Ragdolls « Joyaux des Abers » prend place dans les différentes parties qui constituent la maison. 

 

A l’intérieur 

L’ensemble de la maison est librement accessible : 

  • Aux chats adultes à jour de leurs vaccinations,  

  • Aux chatons à partir de 2 mois ayant reçu leur première injection. Ces derniers doivent cependant rester sous étroite surveillance afin de les préserver du risque d’accidents domestiques. 

  • Cas des reproducteurs : en cas de période de chaleurs de l’une des femelles, une stricte séparation est observée avec les mâles. Généralement, pour favoriser l’apaisement des animaux, les locaux situés en extérieur seront préférés pour héberger le mâle. 

 

En outre, certains locaux de la maison sont spécifiquement dédiés à l’élevage. Les matériaux utilisés dans ces locaux (notamment le PVC pour les sols), permettent de maintenir un haut niveau d’hygiène en particulier pour les plus jeunes. Ces locaux dédiés se composent comme suit : 

  • Une nurserie pour accueillir les jeunes chatons à partir de 3,5 semaines. La nurserie dispose de toutes les facilités, notamment pour l’apprentissage de la propreté, de places confortables, de jeux sûrs, … etc, de manière à favoriser l’épanouissement des chatons en toute sécurité, y compris pour les périodes où ils sont laissés sans surveillance (nuit, heures de travail). Au besoin, la nurserie pourra tenir lieu d’infirmerie – voir ci-après ; 

  • Une pièce principale : cette pièce offre davantage d’espace, cependant la présence d’un escalier représente un danger. Les chatons n’y accèdent qu’à partir du moment où leurs déplacements sont sûrs. Des plaques de plexyglas ajustées aux dimensions de l’escalier peuvent également être mises en place au besoin pour prévenir le risque de chute ; 

  • Une salle de bains ; 

  • Un cellier destiné à stocker à l’abri de la lumière le matériel de soins et d’hygiène, la nourriture, les traitements. 

 

Cas de la période périnatale : cette période nécessite une surveillance accrue et du matériel de premiers soins spécifique. Environ une semaine avant la mise bas, la femelle gestante est placée dans une pièce calme à proximité immédiate des lieux de vie familiaux. Elle y dispose d’une caisse de mise bas modulable et chauffée au moyen d’un tapis à température réglable, ou d’une lampe chauffante. Elle y reste jusqu’à ce que les jeunes chatons commencent à se déplacer plus facilement, soit à partir de 3,5 semaines. 

 

Emplacement de l’infirmerie : l’espace nurserie constitue l’emplacement privilégié pour tenir lieu d’infirmerie. Situé à une extrémité de la maison, il respecte en effet idéalement le principe de la marche en avant dans le cas d’animaux contagieux. Cependant, en cas de présence de chatons dans la nurserie, et uniquement si ces derniers ne peuvent être déplacés, une autre pièce inoccupée de la maison sera aménagée pour recevoir les animaux malades. 

 

A l’extérieur 

Pour leur bon épanouissement en plein air, les chats disposent d’un catio, préau sécurisé jusqu’au plafond par des filets à renforts métalliques vérifiés régulièrement. Ils y accèdent par groupes compatibles. Un chalet aménagé de 4m2 est également en place au sein du catio. Monté sur plot, il est constitué de cloisons en bois, d’une porte grillagée vérouillable par cadenas et d’un sol en PVC. L’électricité (éclairage, fontaine à eau, chauffage, …) y est disponible.  Un chat peut y être hébergé. 

 

b. Le suivi vétérinaire 

Le vétérinaire sanitaire désigné pour l’élevage « Joyaux des Abers » est le Dr Nicolas Devillaine, de la clinique vétérinaire An Atlantel à Plouzané. Lui et son collègue, le Dr Paul Antoine Bernard possèdent une connaissance fine des animaux de l’élevage et pratiquent les soins usuels. La clinique, située à 10 minutes en voiture de la chatterie, présente également l’avantage d’assurer un service d’urgences 24h/24. Au fil des échanges, un lien de confiance robuste a pu s’établir avec l’équipe de la clinique An Atlantel. 

La visite/inspection de l’élevage par le vétérinaire sanitaire doit être recherchée sur un rythme annuel afin de se conformer à la réglementation et d’identifier puis corriger les dysfonctionnements ou points perfectibles. 

 

1. Plan de nettoyage et de désinfection des locaux et du matériel 

 Les sols des locaux sont aspirés puis nettoyés à la vapeur : 

  • Une fois par semaine lorsqu’il n’y a pas de chatons de moins de 6 mois. 

  • Au minimum deux fois par semaine en présence de chatons.  

  • Les salissures pouvant survenir entretemps sont nettoyées dès que possible.  

Les sols sont également désinfectés autant que de besoin à l’aide de produits spécifiques (gamme Saniterpen). 

Après le passage de personnes extérieures à la chatterie, les sols sont de nouveau nettoyés à la vapeur. 

Les lieux de détente (tapis, arbres à chats, fauteuils) sont aussi nettoyés le plus régulièrement possible, en particulier en été (introduction de « saletés » en provenance du catio) et en période de mue (accumulation de poils). Dans la mesure du possible, les aménagements pour le repos sont choisis sur des critères de facilité de nettoyage, c’est-à-dire déhoussables et lavables. Les matières naturelles sont également privilégiées. 

Les bacs à litières sont au nombre de 6 (dont 4 à silice et 2 à granulés de bois) pour 4 chats adultes. En période de présence de chatons, au minimum un bac supplémentaire est installé. L’ensemble des bacs est vidé quotidiennement des excréments. La litière est renouvelée au minimum une fois par semaine, et davantage si nécessaire, notamment en présence de chatons. 

   

2. Règles d'hygiène à respecter par le personnel et les visiteurs 

  • Personnel 

« Joyaux des Abers » est un élevage à dimension familiale et n’a donc pas vocation à employer du personnel. Dès lors les règles d’hygiène appliquées par la famille en contact avec les animaux de l’élevage relèvent du bon sens : propreté des mains, des vêtements. Une attention toute particulière est portée aux germes qui pourraient être véhiculés par les semelles des chaussures : les personnes en provenance directe de l’extérieur devront donc impérativement se déchausser avant d’entrer. Par ailleurs la tenue vestimentaire devra être changée dans le cas où des animaux extérieurs à l’élevage ont été manipulés, les mains devront être désinfectées.  

En cas d’absence temporaire de la famille, il arrive de faire appel à une personne de confiance pour prendre soin des animaux et subvenir à leurs besoins. Elle se conformera alors aux mêmes principes d’hygiène que la famille, et suivra en outre une liste de recommandations écrites rédigée spécialement pour la période d’absence. 

 

  • Visiteurs 

Les personnes qui souhaitent visiter l’élevage sont invitées à prendre rendez-vous. 

Les visites de réservations de nos chatons Ragdolls sont possibles à partir de 6 semaines. Il est demandé aux futurs adoptants de venir sans animaux. A minima un désinfectant pour les mains sera appliqué afin d'éviter au maximum l'entrée de germes ou de parasites dans la chatterie. Suivant le contexte qui peut varier en fonction de la saison, des défenses immunitaires des chatons, etc…, des sur-chaussures pourront être fournies avant d'entrer dans les locaux hébergeant des chatons. 

Conformément aux mesures barrières anti-COVID, le port du masque est obligatoire dans l’ensemble des locaux, y-compris les extérieurs sécurisés (catio). 

 

3. Procédures d’entretien et de soins des animaux, incluant la surveillance sanitaire, la prophylaxie et les mesures à prendre en cas de survenue d’un événement sanitaire 

Tous les animaux de l’élevage sont suivis régulièrement par le vétérinaire sanitaire et sont à jour de leurs vaccins (Typhus, Leucose, Coryza). Ils sont génétiquement testés non porteurs des maladies qui peuvent couramment toucher le Ragdoll – HCM (hydro cardiomyopathie) et PKD (polykystose rénale). Tous les soins promulgués sont adaptés aux différentes étapes de leurs vies : chaton, âge adulte, périodes de gestation, retraite/stérilisation. L’alimentation en particulier doit répondre à leurs besoins spécifiques. La gamme Royal Canin est privilégiée au sein de l’élevage et recommandée aux adoptants tant qu’elle convient bien à leur animal. 

 

Un chat en bonne santé effectue seul sa toilette. Lorsque cela est nécessaire, nos Ragdolls sont lavés dans la douche prévue à cet effet, avec le cas échéant des produits spécifiques pour les chats (gamme Anju beauté). De plus, afin de prévenir l’ingestion de poils en excès, un brossage du pelage est effectué une fois par semaine, voire deux en période de mue, au moyen de brosses à picots et de peignes. Les éventuelles bourres survenant au moment des mues ou suite aux périodes de maternité sont retirées à l’aide de ciseaux à bouts ronds. Si cet entretien s’avère insuffisant, nos Ragdolls peuvent également être menés à la clinique vétérinaire ou dans un salon de toilettage pour tondre les zones délicates. 

 

Lutte contre les parasites externes : 

Le brossage régulier est également l’occasion de vérifier l’absence de parasites externes. En effet, les chats vivant à l’intérieur ne reçoivent pas de traitement antiparasitaire préventif, mais seulement en cas d’infestation avérée : dans ce cas, le protocole, en accord avec le vétérinaire, consiste en l’ingestion d’un comprimé Credelio 1 fois par mois pendant 3 mois pour tous les chats faisant partie du même groupe. Concernant les animaux de la maison ayant accès libre à l’extérieur, ils suivent systématiquement un traitement antiparasitaire préventif par comprimé Credelio ou pipette Advantage (périodicité mensuelle pendant la saison chaude, trimestrielle le reste de l’année. Enfin, les chatons destinés à l’adoption reçoivent également un traitement quelques jours avant de rejoindre leurs familles, c’est-à-dire vers 12 semaines lors du rappel de vaccin. 

 

Lutte contre les parasites internes : 

Les chatons sont vermifugés une fois par mois à partir de 8 semaines et jusqu'à l'âge de six mois ; pour les adultes, le traitement est administré deux fois par an pour les animaux de compagnie, et avant chaque saillie ainsi que 15 jours avant la mise-bas pour les femelles reproductrices.   

 

Survenue d’un évènement sanitaire : 

Dès qu’un évènement sanitaire est constaté, les mesures conservatoires ci-dessous sont prises : 

  • Isolement de l’animal concerné dans l’infirmerie ; 

  • Consultation, si nécessaire sur place, par le vétérinaire sanitaire ; mise en place du traitement adéquat et maintien à l’isolement le temps nécessaire ; 

  • Nettoyage des sols par vapeur et désinfection de l’ensemble des structures et matériels avec lesquels l’animal a été en contact (y compris gamelles, litières, lieux de repos…) 

  • Si besoin, consultation vétérinaire pour l’ensemble des animaux susceptibles d’avoir été en contact. 

  

4. Durée des périodes d’isolement : 

En dehors des situations spécifiées au chapitre précédent, l’accueil à l’élevage de tout nouvel animal fera l’objet d’une période d’isolement de 15 jours minimum : soit dans la pièce « nurserie » si elle est inoccupée au moment de l’arrivée de l’animal, soit dans l’une des chambres libres de la maison.  

Cette période d’isolement a pour objectif d’éviter la propagation de pathologies contagieuses aux autres animaux de la chatterie. Elle sera mise à profit pour : 

  • Etablir une relation de confiance avec le nouvel animal et renforcer notre connaissance mutuelle, mettre en place les premières routines ; 

  • Effectuer un check up auprès du vétérinaire sanitaire. Suivant le besoin et l’avis vétérinaire, éventuellement rechercher la présence de maladies ou de parasites (par prélèvement buccal, analyse sanguine ou coproculture). Si nécessaire, la prolongation de l’isolement ainsi que la mise en place d’un traitement pourront être décidées ; 

  • Procéder à des échanges d’odeurs avec les autres animaux de la chatterie afin de favoriser la bonne intégration du nouvel arrivant parmi ses congénères. 

Facebook Cover Photo

Ragdoll de Bretagne